RIFVEL

Belgique

France

Québec

Suisse
Accueil

IV. Abus matériel et financier

  • S’approprier ou tenter de s’approprier son argent, ses biens personnels ou toute autre possession de la personne âgée
  • Facturer des services non requis, inclus ou non rendus
  • Détourner les fonds de la personne âgée
  • Faire un usage abusif de son argent ou de sa propriété

Exemples d’abus matériel et financier tirés de situations réelles*

« Cette dame de 88 ans vit dans un appartement vétuste, sombre, avec un chauffage au bois. Elle n’a aucun confort. Son fils qui gère son argent lui donne juste de quoi manger. Lorsqu’on lui demande de l’argent pour faire ses courses, la vieille dame dit qu’elle n’en a pas. Elle défend pourtant son fils car elle lui est reconnaissante de venir la voir une fois par semaine. »

« À chaque fois que sa fille vient le voir, elle lui demande de l’argent pour prendre des vacances. Il lui donne parce qu’il a peur qu’elle ne revienne pas. »

« Sa fille et son mari installent progressivement leurs affaires dans la maison de leur mère. Ils achètent la maison en disant que c’est une avance sur leur héritage. La mère dort désormais sur un petit lit dans le salon. »

« Cette femme âgée de 85 ans s’est fait voler l’argent de son compte de banque par son fils lors d’une hospitalisation. À son retour à la maison, elle n’avait plus d’argent pour s’acheter de la nourriture. Elle ne veut pas poursuivre son fils unique qui est endetté depuis 30 ans. »

« Cette dame de 80 ans vivant seule demande au concierge de faire ses paiements car elle ne peut sortir. Celui-ci ne paie pas les factures et détourne les fonds. »

« Son fils et sa belle-fille lui annoncent qu’ils construisent un appartement pour elle dans leur maison alors qu’elle désire rester dans sa maison. Ils la mettent en vente sans son accord. »

« La mère âgée répond aux besoins d’argent de son fils car il la manipule en l’émouvant. Il lui fait payer tous les services qu’il lui rend. »

« Ce fils, une fois les factures de sa mère payées, se sert dans son compte de banque. Il ne lui donne que le nécessaire. Il lui interdit de se procurer des vêtements neufs ou d’autres petits plaisirs. Malgré l’humiliation qu’elle ressent, elle n’ose pas dénoncer son fils sous prétexte qu’il a une vie difficile. Ce dernier a un travail précaire et peu rémunéré. »

« Ce monsieur de 85 ans vivant seul a très peu de contact avec ses enfants sauf s’ils ont besoin d’argent. Même attitude de la part de ses petits-enfants. »

« Cette dame de 83 ans n’a pas le droit d’utiliser sa carte bancaire. Son fils lui dit qu’elle n’a pas besoin d’argent. Elle ne mange que des rôtis avec un peu de fromage et des pommes. La mère a peur de se faire gronder par son fils si elle dépense trop. Il ne lui donne que tant d’argent par mois. »

« Sa fille trouve que sa mère dépense trop d’argent. Elle a fait transférer son argent sur un autre compte après s’être fait signer une procuration. Elle ne laisse qu’une petite somme dans le compte de sa mère. La victime n’a pas été avertie. »

« Ses deux grands-parents ont une petite fille toxicomane qui deux fois par semaine vient faire le ménage. Cette dernière leur vole de l’argent mais ils n’osent pas en parler à la famille de peur qu’ils ne rejettent leur petite fille. »

« Les fils voulaient se partager l’argent de sa maison avant que leur père de 88 ans ne soit placé. »

« Son petit-fils, qu’elle affectionne particulièrement, a détourné de son compte de banque une somme importante d’argent. Sa famille n’ose pas l’informer de peur de la blesser. »

« Son neveu qui est le curateur de cette vieille dame ne donne jamais suite aux demandes des soignantes d’augmenter les soins d’hygiène. Il invoque le fait que les assurances ne paient qu’une partie des frais. »

* Les exemples sont extraits de témoignages d’intervenants auprès de personnes âgées vivant à domicile dans le Canton de Vaud, en Suisse.

Plus d’informations sur cette étude : Abus et négligence chez les personnes âgées tel que perçu par les intervenants dans des services à domicile, Plamondon L., Lauzon S., Rapin C.-H. et Bourdeau R.

© 2019, Réseau Internet Francophone "Vieillir en Liberté"