RIFVEL

Belgique

France

Québec

Suisse
Accueil

I. Abus physique

  • Infliger délibérément une douleur physique, une blessure
  • Refuser de prodiguer des soins de première nécessité
  • Refuser de soulager la douleur connue ou exprimée

Exemples d’abus physique tirés de situations réelles*

« Cette femme souffre d’un début d’Alzheimer. Son mari, qui le sait pourtant, lui demande constamment de chercher des factures ou des objets dont il a besoin. Lorsqu’elle ne les trouve pas, il la prend par la nuque et lui met le nez sur les objets qu’il a réussi facilement à trouver. »

« Son mari a besoin d’une canne pour marcher. Sa femme le harcèle en permanence pour qu’il avance plus vite. Elle le tape, le pince, l’insulte. »

« Cette dame de 85 ans a été trouvée pendue à son radiateur le matin où elle devait comparaître chez le juge de paix pour une rétractation de procuration de son neveu. Bien que disculpé au départ, son neveu l’exploitait. Cette dame a souvent fait état aux intervenantes des abus de son neveu autoritaire et qui la brusquait constamment. C’est lui qui gérait le budget et le patrimoine. »

« Sa nièce a peur que sa tante âgée de 87 ans fasse des fugues. Alors pendant qu’elle est sortie, elle attache sa vieille tante dans son lit. À force de bouger, cette dernière se blesse aux chevilles et aux coudes. »

« L’arthrose fait énormément souffrir cet homme de 88 ans. Il raconte que son fils, avec qui il vit, a perdu patience et lui a donné un coup de pied. Il ne veut pas en parler car il craint les représailles. Ce pauvre monsieur est mort quelques semaines plus tard d’une chute dans l’escalier. »

« Pour se venger de ce que son mari violent lui a fait vivre, maintenant qu’il est devenu hémiplégique, sa femme le pince pour qu’il avance plus vite. »

« Chaque fois qu’elle se mouille, elle reçoit une fouettée de son mari. »

« Quand madame crie la nuit et ne sait plus où elle est, sa fille la fait attendre, la gronde et la bouge brusquement. »

« À plusieurs reprises, les auxiliaires ont remarqué des hématomes sur diverses parties de son corps. Madame admet être maltraitée par son mari et dit ne pas y attacher d’importance. »

« J’ai vu son mari la brusquer en l’installant sur son lit comme s’il la lançait. »

« Lorsque madame criait, monsieur mettait son casque sur la tête pour ne pas l’entendre. Madame avait des bleus. Lorsque je posais des questions, son mari prétendait qu’elle était tombée. »

« Cette dame très handicapée et qui se déplace avec un déambulateur dit avoir été battue par sa fille de 50 ans qui était venue lui rendre visite. »

« Cette femme de 80 ans en fin de vie a été laissée pendant 36 heures dans la même position, sans humidifier sa bouche. Il lui avait mis un foulard pour tenir sa bouche fermée. »

« Cette dame en fauteuil roulant se faisait battre par l’infirmière des soins. Elle la frappait violemment sur les fesses jusqu’à ce qu’elle pleure. L’infirmière la réprimandait en criant. »

« Cette femme revit pendant son séjour de jour en maison de retraite médicalisée. Elle est terrorisée par son mari. Il la brusque et on remarque fréquemment la présence d’hématomes. Devant nous, lorsqu’il vient la chercher, il sourit et paraît même agréable. »

* Les exemples sont extraits de témoignages d’intervenants auprès de personnes âgées vivant à domicile dans le Canton de Vaud, en Suisse.

Plus d’informations sur cette étude : Abus et négligence chez les personnes âgées tel que perçu par les intervenants dans des services à domicile, Plamondon L., Lauzon S., Rapin C.-H. et Bourdeau R.

© 2019, Réseau Internet Francophone "Vieillir en Liberté"