RIFVEL

Belgique

France

Québec

Suisse
Accueil

VII. Violation des droits de la personne

Empêcher une personne âgée d’exercer un contrôle normal sur sa vie

Exemples de violation du droit à la liberté tirés de situations réelles*

« Cette fille veut que sa mère se lève tous les matins à huit heures malgré le désir de cette dernière de dormir encore ou de flâner au lit. Si tu veux rester ici, tu dois te mettre à notre horaire, qu’ils lui disent. »

« Son mari ne voulait pas lui acheter des chaussures sous prétexte qu’elle s’échappait. »

« Ce monsieur âgé de 75 ans vit avec une femme très autoritaire. Tout est décidé : l’habit qu’il doit porter, l’heure de son bain, les personnes qu’il peut recevoir. »

« Ce monsieur de 80 ans a été placé de force par son neveu, sans consentement, sans avertissement. Il a été enlevé alors qu’il se trouvait dans un café. »

« À chaque fois qu’elle est hospitalisée, cette vieille dame de 90 ans constate qu’à son retour ses meubles ont été déplacés ou enlevés sans son accord. »

« Un samedi, le neveu enlève son oncle de 90 ans en train de dîner avec ses amis à l’auberge de son village et il l’amène ensuite dans une maison de retraite médicalisée en prétextant une ballade. Ce vieux monsieur placé malgré lui dit à l’infirmière que s’il ne retourne pas chez lui, il va se jeter par la fenêtre. Le neveu s’informe auprès de plusieurs personnes où est la clé du coffre de son oncle. »

« Son mari prend toutes les décisions pour elle sous prétexte qu’elle n’entend rien et ne s’exprime pas bien. »

« Bien qu’elle tienne à ses cheveux longs, sa fille lui a fait couper les cheveux sous prétexte que c’était plus facile d’entretien. Madame est très triste, mais elle n’ose rien dire de peur d’être placée. »

« Sa fille l’oblige à se lever tous les matins à la même heure et lui interdit de se recoucher durant la journée, même si sa mère se sent très fatiguée. »

« Les enfants ont placé leurs vieux parents dans une maison de retraite médicalisée d’une autre région et ont vendu leur maison sans leur consentement. Les vieux parents sont complètement désorientés et ils se meurent d’ennui. »

« La belle-fille de cette grand-mère de 75 ans la menace de la priver de ses petits-enfants si elle refuse de les garder plus souvent. Elle lui dit que c’est son rôle puisqu’elle ne fait rien de ses grandes journées. »

« Pendant son séjour à l’hôpital, sa fille a tout fait pour que sa mère soit placée malgré les réticences de sa mère. »

« Cette dame de 85 ans a toujours aimé bien manger et faire des petits plats cuisinés. Sa belle-fille qui vient lui faire à manger lui impose sa nourriture faite de graines et de produits bio. »

« Veuve depuis trois semaines, elle désire demeurer dans sa maison pour vivre son deuil. Son fils la place dans l’institution où il travaille contre son gré. »

* Les exemples sont extraits de témoignages d’intervenants auprès de personnes âgées vivant à domicile dans le Canton de Vaud, en Suisse.

Plus d’informations sur cette étude : Abus et négligence chez les personnes âgées tel que perçu par les intervenants dans des services à domicile, Plamondon L., Lauzon S., Rapin C.-H. et Bourdeau R.

© 2019, Réseau Internet Francophone "Vieillir en Liberté"