RIFVEL

Belgique

France

Québec

Suisse
Accueil

Test pour évaluer le niveau de danger d’une personne âgée exposée à des risques d’abus, de maltraitance et de négligence
Version sept 2007

Pour connaître la méthodologie du test d’évaluation de danger ODIVA-RIFVEL : Comment évaluer le danger chez les personnes âgées à domicile?
Vous soupçonnez qu’une personne proche de vous est victime d’abus ou de négligence ? Fiez-vous à votre intuition et mesurez les risques de la situation en répondant au questionnaire ci-dessous.
Il est toujours délicat de chercher à vérifier des soupçons concernant un agresseur potentiel. Cependant, si l’on ne fait rien, plusieurs personnes âgées continueront de subir en silence leur sort intolérable.
Il est de notre devoir de faire cesser la violence envers les aînés. Pour cela, il faut agir.
Plusieurs critères permettent d’évaluer les risques qu’une personne âgée soit victime d’abus ou de négligence. Le questionnaire qui suit permet de connaître les profils et comportements typiques et de vérifier si vous avez raison de vous inquiéter.
Il est important de répondre au questionnaire étape par étape, car elles sont toutes liées les unes aux autres. Si vos réponses aux quatre étapes confirment que vous avez raison de vous inquiéter, n’hésitez pas: demandez de l’aide.
Les agresseurs ne sont qu’une petite minorité. Rappelez-vous que l’immense majorité des individus qui prennent soin d’une personne âgée le font avec dévouement et beaucoup de générosité.

 

1.  JE VÉRIFIE LE PROFIL DE LA VICTIME POTENTIELLE

La personne que je soupçonne être une victime.

1.  Est très dépendante pour les soins de base
La personne a besoin d’aide pour son alimentation et les soins d’hygiène
2.  Reçoit l’aide d’une même personne depuis longtemps
L’aidant est présent de façon quotidienne depuis deux ans
3.  Souffre d’un handicap physique exigeant de l’aide quotidienne
Présente un handicap physique exigeant une aide spécifique outre l’alimentation ou l’hygiène
4.  N’a pas le contrôle de ses avoirs financiers ou de son argent au quotidien
Dépend d’un tiers pour exécuter une dépense ou ne peut rendre compte de ses opérations hebdomadaires et ou n’a pas le contrôle de son patrimoine sans avoir explicitement et volontairement donné une procuration ou un mandat à un tiers

5.  Est une personne qui vit seule et a plus de 75 ans
6.  Ne peut communiquer ses expériences ou ses émotions
Souffre d’incapacité fonctionnelle, sensorielle ou cognitive l’empêchant de communiquer avec autrui
7.  Souffre d’une maladie mentale ou dégénérative (ex. : Alzheimer)
La personne présente des incapacités et des difficultés relationnelles associées à une maladie mentale ou cognitive
8.  Est désorientée dans le temps
Ne peut établir la saison, le mois de l’année et faire référence à des activités dans les jours précédant un entretien ou anticiper un événement prévisible dans le temps
9.  A peu de contact avec sa famille
La personne ne reçoit pas de visite des membres de sa famille pendant un mois, de façon continue, au cours d’une même année
10. Souffre de douleur chronique peu ou pas soulagée
La personne est atteinte de maladie chronique connue pour provoquer de la douleur mais ne reçoit pas de traitement adéquat ou elle se plaint de douleur fréquente
11. Présente des troubles de comportement
Déambulation, agressivité élevée, cris et plaintes, incontinence

12. Vit chez un membre de sa famille avec une contribution économique
La personne réside chez un enfant, un frère, une sour et doit contribuer au coût du logement et aux dépenses courantes de l’unité familiale ou a cédé sa maison en échange de sa prise en charge
13. Entretient des rapports avec un seul membre de sa famille qui, lui, vit des difficultés économiques
La relation est la plus significative, en fréquence et en durée, de l’ensemble familiale et occupe une position privilégiée auprès de la personne âgée
14. Est traitée pour des symptômes de dépression
La personne doit consommer des médicaments prescrits suite à un diagnostic de dépression
15. Est une personne mariée, qui a déjà vécu des problèmes de violence
La personne a confié avoir été victime d’agression psychologique, physique ou sexuelle
Légende:
Réponses  1 à   4  : 10 points chacune
Réponses  5 à  11 :   7 points chacune
Réponses 12 à 15 :   5 points chacune

Votre total  

Si le total des points atteint 18 ou plus, vous avez raison de suivre votre intuition. Une personne vulnérable comme celle que vous connaissez est souvent plus à risque d’être abusée.
Si le total des points est supérieur à 40, la personne est très vulnérable.
Si le total atteint moins de 18 points, il y a peu de risque que cette personne soit une victime.
Passez à l’étape 2.

 

2.  JE VÉRIFIE LE PROFIL DE LA PERSONNE À RISQUE

La personne que je soupçonne être à risque pour la personne âgée.

1.  N’est pas préparée à s’occuper d’une personne malade
Ne possède pas les capacités ou les compétences requises pour prendre charge d’une personne âgée dépendante ou souffrant de maladie chronique
2.  Vit avec la victime et s’occupe d’elle depuis longtemps
L’aidant s’occupe de la personne âgée dépendante depuis plus de deux ans

3.  Ne reçoit aucune gratification pour cette charge
L’aidant n’est pas rémunéré, il ne reçoit pas de compensation pour son travail
4.  Accepte mal cette charge de soignant
L’aidant se plaint de la situation et est peu disposé à assumer les obligations associées à la condition de la personne âgée
5.  Vit un burn-out, une surcharge de travail ou des problèmes familiaux
L’aidant présente des comportements d’épuisement, exprime ou révèle des sentiments de détresse liés à son emploi ou expose des situations familiales problématiques
6.  Souffre elle-même de problèmes de santé
L’aidant présente des limites de fonctionnement ou des incapacités au niveau de la vie quotidienne
7.  A des problèmes financiers
La personne évoque des difficultés financières, retarde le paiement de ses factures ou de ses obligations, réclame de l’aide financière à la personne âgée, est réputée jouer aux jeux de hasard
8.  Dépend financièrement de la victime
Le statut économique de cette personne est en étroite relation avec l’argent que la personne âgée lui verse ou avec ce qu’elle possède

9.  Est isolée socialement
L’aidant apparaît n’entretenir aucune relation personnelle significative ou n’avoir aucune relation sociale ou d’activité de loisir régulière
10. Ne reçoit pas ou refuse l’apport de services communautaires
La personne évalue mal sa compétence d’aidant, n’a pas fait de démarche pour obtenir du soutien ou refuse l’apport de services externes qui lui sont proposés
11. Est alcoolique ou toxicomane ou consomme régulièrement des psychotropes
12. Est une personne salariée qui ne reçoit aucun soutien ou supervision pour cette charge
L’aidant est employé par la personne âgée ou par sa famille pour voir à son accompagnement, à des soins personnels ou pour rendre des services domestiques sans supervision
Légende:
Réponses 1 à  2  : 10 points chacune
Réponses 3 à  8  :   7 points chacune
Réponses 9 à 12 :   5 points chacune

Votre total  

Si le total des points atteint 18 ou plus, vous avez raison de suivre votre intuition. La personne que vous soupçonnez est peut-être à risque d’abuser d’autrui. Si le total des points est supérieur à 40, cette personne représente un risque important pour une personne vulnérable comme celle que vous connaissez.
Passez à l’étape 3.

 

3.  LES COMPORTEMENTS DE LA VICTIME POTENTIELLE ME FOURNISSENT DES INDICES

La personne que je soupçonne être une victime.

1.  Vit en réclusion évidente
La personne âgée vit dans une pièce isolée, elle est restreinte dans l’usage de l’espace, elle vit exclue de la famille où elle habite
2.  Apparaît effrayée, méfiante
Face à son aidant principal ou devant un étranger, la personne âgée se replie ou devient agitée
3.  Présente des symptômes de dépression : insomnie, perte d’appétit, perte d’intérêt, pleurs fréquents
La personne âgée présente un état de désengagement général, une passivité et une faible estime de soi
4.  A l’air calme à l’excès
La personne âgée est en retrait, somnole, ne s’implique pas dans l’environnement

5.  Pleure facilement en relation avec un aidant
Quand un tiers entre en relation et lui manifeste de la sympathie, la personne âgée pleure au premier abord
6.  Manifeste un changement brusque d’humeur
La personne âgée révèle sur une courte période de l’anxiété soudaine et inexpliquée
7.  Apparaît négligée dans son apparence
La personne âgée est décoiffée, sale, elle ne sent pas bon
8.  Menace de se suicider ou souhaite mourir
La personne âgée exprime un état de détresse, d’impuissance et de découragement élevé

9.  Requiert la permission d’un tiers pour répondre à des questions
Par des attitudes corporelles ou verbalement, la personne âgée manifeste une résistance à répondre spontanément à des questions portant sur ses conditions de vie
10. Est incapable ou embarrassée d’expliquer ses blessures
La personne âgée subit manifestement des mauvais traitements, mais protège l’abuseur ou a honte de sa situation
11. Dit qu’on lui doit de l’argent, qu’il lui manque de l’argent
12. Dit qu’on la maltraite
13. Exprime son intention de se séparer (de son conjoint) ou de déménager
Alors que matériellement la chose apparaît peu réaliste, l’intention de la personne âgée peut révéler l’idée de quitter une situation problématique
14. Subit une perte de poids inexpliquée médicalement
La personne âgée présente sur quelques semaines une perte de poids significative et un état de faiblesse évident
15. Présente des histoires répétitives de chutes inexpliquées
Les chutes inexpliquées, surtout répétitives, que ni la condition de la personne âgée ni son environnement ne justifient, révèlent parfois des impacts de bousculades
16. Se plaint d’un manque de chauffage, de ventilation du logement ou d’une pièce
La personne âgée exprime des états de douleur liés au froid ou des problèmes respiratoires associés au manque d’air frais ou aux mauvaises odeurs
Légende:
Réponses 1 à  4  : 10 points chacune
Réponses 5 à  8  :   7 points chacune
Réponses 9 à 16 :   5 points chacune

Votre total  

Si le total des points atteint 18 ou plus, il y a une probabilité élevée que vous soyez en présence d’une situation d’abus et d’une victime.
L’étape 4 vous permettra d’établir plus clairement le niveau de danger pour la personne que vous connaissez et l’urgence d’intervenir.

 

4.  LES COMPORTEMENTS DE LA PERSONNE À RISQUE ME FOURNISSENT DES INDICES

La personne que je soupçonne être une personne à risque d’abuser.

1.  Se plaint du comportement de la personne âgée
L’aidant se plaint à d’autres personnes des inconvénients et des exigences que la charge ou la présence de la personne âgée lui impose
2.  Déprécie la victime
L’aidant tient des propos qui dévalorise la personne âgée
3.  Réprimande la victime
La personne fait des reproches à la personne âgée en raison de ses incapacités qui sont décrites comme des fautes, des lacunes
4.  Isole la victime
La personne âgée est contrainte à l’usage d’une pièce ou à un espace réduit d’une habitation, ou est privée de contacts avec d’autres personnes
5.  Harcèle la victime
L’aidant déprécie la personne âgée de façon répétée et systématique

6.  Montre un comportement agressif (ex.: bris d’objet, colère, agression verbale)
L’aidant pousse la personne âgée, la bouscule ou se montre intimidante dans ses relations avec elle et avec les autres
7.  Apparaît méfiante et soupçonneuse face aux étrangers
La personne se montre contrôlante, limite la durée des visites d’autres personnes ou devient agitée ou inquiète devant un étranger
8.  Se montre inutilement exigeante
L’aidant impose à la personne âgée, dans la vie quotidienne, des contraintes qui ne se justifient pas et qui lui causent un stress
9.  Critique constamment la victime
Très souvent, par des paroles, la personne met en évidence les lacunes ou les incapacités de la personne âgée
10. Insulte la victime
La personne tient des propos, souvent devant autrui, qui blessent la personne âgée et portent atteinte à sa dignité
11. Menace la victime
Par des paroles ou des actes, la personne signifie à la personne âgée qu’elle pourrait être blessée, pénalisée, ou subir des privations
12. Dépense plus d’argent qu’à l’habitude ou limite les dépenses de la personne âgée
L’aidant réclame ou s’approprie une partie des revenus de la personne âge ou réduit au minimum, sans justification, ses dépenses

13. Prive la personne de nourriture et de soins requis
L’aidant laisse la personne âgée sans nourriture. Il ne donne pas suite aux recommandations concernant ses besoins de base
14. Répond systématiquement à la place de la personne âgée
L’aidant manifeste un contrôle absolu sur la personne âgée
15. Menace d’interrompre le service à domicile
La présence des soignants semble insécuriser l’abuseur, compromettre son équilibre
16. Refuse de laisser la victime seule avec un tiers
L’aidant accompagne systématiquement la personne âgée dans les activités de soins
Légende:
Réponses   1 à  5  : 10 points chacune
Réponses   6 à 12 :   7 points chacune
Réponses 13 à 16 :   5 points chacune

Votre total  

Si le total des points atteint 18 ou plus, cela tend à confirmer que vous avez affaire à une personne à risque d’abuser de la personne âgée que vous connaissez puisque vous identifiez probablement des comportements abusifs.

 

Votre total pour les 4 étapes  

Si vous identifiez des indicateurs dans chacune des étapes et que le total des points pour les 4 étapes est supérieur à 40, la situation exige que vous consultiez un professionnel compétent pour intervenir.
Un score de 18 signale un danger. Si vous n’atteignez pas ce total, mais que vous répondez «oui» à quelques affirmations, la suspicion demeure. Parlez-en avec d’autres personnes qui détiennent plus d’information sur la situation et refaites le test ensemble.
Si vos réponses à chacune des étapes de ce questionnaire confirment que la personne âgée que vous connaissez est victime de violence, poursuivez la visite de ce site. Vous y trouverez des conseils et les coordonnées de ressources pour vous venir en aide.
Dans tous les cas, la vigilance s’impose: restez en contact étroit avec la personne âgée que vous connaissez afin de prévenir l’aggravation de la situation.
*NDA: L’ordre des variables est pondéré selon l’analyse de 196 situations réelles d’abus.
 

© 2017, Réseau Internet Francophone "Vieillir en Liberté"