RIFVEL

Belgique

France

Québec

Suisse
Accueil

Inventaire des abus les plus fréquents dans les CHSLD

(Centre de soins de longue durée du Québec)
( de octobre 1998 à mai 1999)

Responsable de la recherche :
Louis Plamondon
Juriste et sociologue
Université de Montréal
louis.plamondon@umontreal.ca

Recherche réalisée avec la collaboration du Conseil pour la protection des malades.

Trois catégories inventoriées :

  1. abus liés aux personnels ( y compris les directions)
  2. abus liés aux aménagements
  3. abus liés à l’organisation des soins et services

Enquête qualitative auprès de groupes témoins formés de : membres de comités d’usagers, bénévoles et membres du personnels de CHSLD ou CLSC : nombre de répondants = 168

Chaque répondant a fait un choix par catégorie.  Chaque répondant pouvait s’abstenir dans chaque catégorie.

L’élément en caractères gras dans une catégorie correspond à l’abus le plus fréquent dans la population évaluée :

Composition des groupes :
Régions N participants
Montérégie 51
Mauricie 34
Québec 38
Montmagny 44
Total 168

 

Catégories de participants
Membres de comités d’usagers 116
Bénévoles 18
Professionnels et infirmières 34

1. Les abus liés aux personnels

(y compris les directions)

Abus physique

  • coups, brusqueries, bousculades, rudoiements 32
  • nourrir de force ou trop rapidement 69 ( 41,7%)
  • refuser des soins essentiels (aliment. hygiène) 14
  • contention non justifiée (physique ou chimique) 33

Abus psychologique

  • agression verbale, crier après la personne 12
  • mépris, contrôle disciplinaire 5
  • infantilisation, tutoiement non désiré 89 ( 52,9%)
  • menace, chantage, privations div., isolement 15
  • débrancher les systèmes d ’appel 9

 Abus économique ou financier

  • facturation injustifiée de services 21
  • contrôle de l’argent personnel 37
  • procuration sans consentement éclairé 5
  • vol de biens personnels 45 ( 26,7%)

Négligence

  • mal prodiguer les soins ou services requis 11
  • ne pas répondre aux appels 20
  • manque d’écoute et d’attention 50
  • non-respect du rythme et de l’intimité 81 (48.2%)

2. Abus liés aux aménagements

Au niveau de la vie quotidienne

  • pas de loisirs diversifiés ou adaptés 26
  • pas de sortie à l’extérieur 16/81
  • pas de lieu pour recevoir en privé 38 ( 22,6%)
  • réglementation abusive des horaires, des sorties 11
  • bains donnés par une personne du sexe opposé 23

Au niveau des conditions de vie

  • fenestration, chauffage, ventilation éclairage inadéquats 9
  • insuffisance d’accès au bain 21/81
  • pas d’espace réservé aux fumeurs 13/81
  • lits trop hauts ou mal adaptés 17
  • espaces non adaptés aux handicaps divers 38 ( 22,6%)

Au niveau des chambres

  • mixité imposée des clientèles 15
  • absence de consultation sur le choix du co-chambreur 25
  • changement de chambre imposé ou sans pré-avis 19
  • chambres petites, avec trop d’occupants 35 ( 20,8% )

 3. Abus liés à l’organisation des soins

Au niveau de l’alimentation

  • quantité de nourriture insuffisante 11
  • qualité repas: diversité, présentation, non-ajustée aux besoins 43
  • aide au service des repas déficiente 69 ( 41,0% )

Continuité des services

  • absence de l’évaluation régulière de la santé 18
  • pas de suivis dans le plan d’intervention 60 ( 35,7%)
  • pas de supervision durant la nuit 11

Qualité des traitements

  • surmédication, modèle médical non adapté 36
  • longue attente avant de recevoir des soins 52 (30,9%)

Accessibilité des services

  • peu de services de réadaptation 42 (25%)
  • longue attente pour des soins prescrits 16
  • abandon, délaissement en signe de représailles 12

Respect des droits

  • traitement sans le consentement éclairé 32 (19,4%)
  • administration forcée de médicament 26

© 2019, Réseau Internet Francophone "Vieillir en Liberté"