RIFVEL

Belgique

France

Québec

Suisse
Accueil

III. Abus psychologique

Dans le but de contrôler une personne âgée

  • Infliger une insécurité, une angoisse mentale
  • Provoquer la peur, menacer d’isolement
  • Refuser de soulager la douleur malgré les plaintes
  • Agresser verbalement, intimider, infantiliser

Exemples d’abus psychologique tirés de situations réelles*

« Comme beaucoup d’hommes de cette génération, il a 90 ans, c’est lui seul qui conduit la voiture. Si sa femme est une minute en retard au rendez-vous fixé, il repart et la laisse sur le trottoir. Lorsqu’elle arrive chez elle, la porte est fermée à clé. »

« Il humiliait constamment sa femme devant nous en lui criant qu’elle était bête et sans volonté. Il lui hurlait qu’il aurait dû marier une autre femme qui, elle au moins, aurait pris soin de lui. »

« Devant sa vieille mère âgée de 91 ans, sa fille lui dit constamment qu’elle a hâte que tout cela finisse. « Tu comprends, Nana : tu dures trop ! »

« La conjointe est constamment irritée par l’état de santé de son mari. Elle l’engueule, le déprécie, lui dit qu’il ne vaut plus rien. »

« Cette belle-fille lorsqu’elle parle à sa belle-mère de 90 ans est très agressive et a une expression méchante. Lorsqu’elle lui parle, j’ai l’impression qu’elle n’a pas conscience qu’elle parle à un être humain mais plutôt à un objet encombrant. C’est comme si elle parlait à quelqu’un qui de toute façon ne comprend rien. »

« C’est la personne malade qui abuse de sa femme. Il la rend responsable de sa maladie. Il la punit en lui imposant de faire des courses avec un minimum d’argent. Il ne veut pas qu’elle reçoive des téléphones de sa famille et si sa famille vient la voir, elle doit les recevoir à la cave car lui ne veut pas les voir. »

« Le conjoint traite sa femme d’incapable, lui dit qu’elle ne connaît rien. »

« La personne qui s’occupe de cette dame, une étrangère, lui donne beaucoup d’ordres. Elle lui reproche souvent d’être trop grosse. Elle rigole de son chat qui est le seul compagnon de madame. »

« Le mari a une attitude verbale très agressive envers sa femme. Il la dévalorise constamment. Il la traite de folle même en notre présence. »

« Ce couple âgé est très malade. Sa femme handicapée est très autoritaire. Elle lui donne des ordres et dit à son mari qu’il est un incapable. Il se referme de plus en plus. Il avait un bon copain qu’il n’a plus le droit de fréquenter. Lorsque sa femme a été hospitalisée, monsieur avait repris contact avec ses copains. Il était plus gai, plus souriant. Dès que sa femme est revenue, la situation est revenue comme avant. »

« Ce monsieur de 88 ans a toujours commandé à la maison et a un fort caractère. Les fils lui font maintenant payer ce fort caractère maintenant qu’il est dépendant. »

« Ce monsieur de 70 ans qui a peine à marcher se fait constamment crier après par sa femme de 50 ans. Elle lui dit qu’il peut crever, qu’il est assez grand pour se débrouiller seul. »

« La belle-fille de cette dame âgée de 97 ans la gronde constamment parce qu’elle mouille son lit. Même si la vieille dame veut plus de nourriture, elle lui dit que c’est suffisant. »

« Ce couple qui vient pourtant de fêter leur 60 ans de vie commune ne file pas le parfait bonheur. Cette dame de 91 ans doit assumer toutes les tâches quotidiennes. En l’absence de son mari, elle confie à l’intervenante que son mari ne comprend pas son état physique. Il l’oblige à tout faire, ce qu’elle essaie de faire mais avec beaucoup de souffrance. Elle pleure beaucoup. »

« Cette femme qui prend soin de son mari malade lui dit qu’il peut crever. Elle le traite de déchet. Elle menace constamment de le placer. Son mari est alcoolique. »

« Le mari désire placer sa femme car il n’est plus capable de bien s’en occuper. Il a peur de sa fille avec qui il vit et il subit les pressions psychologiques de sa fille qui ne veut pas placer sa mère. Sa fille est violente et vulgaire. Son hygiène est plus que douteuse. »

« Sourde à 90 ans, elle ne sait trop comment mettre son appareil. Parfois, elle l’oublie. Son fils l’agresse souvent en lui disant qu’elle est incapable de faire quoi que ce soit. Il lui dit qu’elle est bête et que cela ne va pas changer. Sa belle-fille en remet en lui disant que vieillir de cette façon n’en vaut pas la peine. »

« Ce fils et sa femme obligeaient leur mère à vider son assiette même si elle n’avait plus faim. À table, il n’y avait jamais d’échanges agréables. Ce couple projetait sur cette vieille femme leurs problèmes relationnels. »

« Ce vieux monsieur de 88 ans vit chez son fils. Il est cantonné dans une toute petite chambre à peine plus grande qu’une garde-robe. Sa belle-fille le brusque constamment. Elle est grossière et le harcèle constamment. »

* Les exemples sont extraits de témoignages d’intervenants auprès de personnes âgées vivant à domicile dans le Canton de Vaud, en Suisse.

Plus d’informations sur cette étude : Abus et négligence chez les personnes âgées tel que perçu par les intervenants dans des services à domicile, Plamondon L., Lauzon S., Rapin C.-H. et Bourdeau R.

© 2019, Réseau Internet Francophone "Vieillir en Liberté"