RIFVEL

Belgique

France

Québec

Suisse
Accueil

Les abus ou maltraitance infligés aux aînés à domicile

I. Objectifs

  • Connaître et reconnaître les abus les plus fréquents
  • Identifier les profils des victimes et des abuseurs
  • Percevoir les indicateurs fiables d’abus dans le comportement et l’environnement des victimes
  • Pouvoir choisir des actions adaptées à la situation et aux ressources de son environnement

II. Qui sont les victimes ?

  • des femmes de plus de 75 ans
  • des personnes souffrant d’un handicap physique ou mental
  • des personnes incapables de subvenir à leurs besoins, d’assurer leur sécurité
  • des personnes vivant sous le même toit que celles qui les maltraitent
  • des personnes qui hésitent ou refusent de porter plainte

III. Types d’abus infligés à domicile

Les abus les plus fréquents sont :

  • L’abus matériel (50 % des cas)
  • L’abus psychologique (30 % des cas)
  • La violence physique (10 % des cas)
  • La négligence (8 % des cas)

Des exemples d’abus infligés à domicile :

  • Exploitation financière
  • Vol d’effets personnels
  • Dévalorisation, infantilisation
  • Chantage, menaces
  • Privation de contacts avec les petits-enfants
  • Mauvais traitements physiques
  • Interruption des services donnés à domicile
  • Consommation forcée de médicaments
  • Soins médicaux non respectés
  • Nourriture et chauffage inadéquats

Violence conjugale

Principales caractéristiques des femmes âgées victimes :

  • Histoire du couple avec incidence de violence
  • L’isolement social
  • La dépendance financière du conjoint
  • La vulnérabilité
  • La dépendance physique ou psychique

IV. Profil des victimes

Dans la communauté

  1. Une personne qui vit seule et a plus de 75 ans
  2. Une femme mariée, qui a déjà vécu des problèmes de violence
  3. Une personne est très dépendante pour les soins de base (alimentation et hygiène)
  4. Elle souffre d’une maladie mentale ou dégénérative (ex.: Alzheimer)
  5. Elle reçoit l’aide d’une même personne depuis longtemps
  6. Elle souffre d’un handicap physique exigeant de l’aide quotidienne
  7. Elle vit seule et reçoit rarement de la visite
  8. Elle a peu de contact avec sa famille
  9. Elle entretient des relations avec un seul membre de sa famille qui lui, vit des difficultés économiques
  10. Elle n’a pas le contrôle de ses avoirs financiers ou de son argent au quotidien
  11. Elle est traitée pour des symptômes de dépression
  12. Elle présente des troubles de comportement (déambulation, agressivité élevé, cris et plaintes)
  13. Elle ne peut communiquer ses expériences ou ses émotions
  14. Elle souffre de douleur chronique peu ou pas soulagée
  15. Elle est désorientée dans le temps

Voir aussi Caractéristiques médicales de la personne maltraitée

V. Profil de l’abuseur

Quand il est un membre de la famille...

  1. Il vit avec la victime et s’occupe d’elle depuis longtemps
  2. Il ne reçoit aucune gratification pour cette charge
  3. Il est une personne salariée qui ne reçoit aucun soutien ou supervision pour cette charge
  4. Isolée socialement
  5. Souffrant elle-même de problèmes de santé
  6. Pas préparée à s’occuper d’une personne malade
  7. Dépendant financièrement de la victime
  8. Éprouve des problèmes financiers
  9. Alcoolique ou toxicomane ou consomme régulièrement des psychotropes
  10. Vit un burn-out, une surcharge de travail ou des problèmes familiaux
  11. Accepte mal cette charge de soignant
  12. Ne reçoit pas ou refuse l’apport de service communautaire

Quand il est étranger à la famille...

  1. Il est un préposé au service des soins de santé
  2. Il est mal préparé à assumer la charge d’une personne dépendante
  3. Il manque de supervision
  4. Il travaille de façon isolée
  5. Il est soumis à d’autres facteurs de stress, tels l’alcoolisme, la toxicomanie, des problèmes de santé, des problèmes d’ordre social ou financier

VI. Indicateurs d’abus envers la personne âgée à domicile

Si la personne âgée...

  1. A l’air calme à l’excès
  2. Apparaît négligée dans son apparence
  3. Vit en réclusion évidente
  4. Pleure facilement
  5. Apparaît effrayée, méfiante
  6. Se plaint d’un manque de chauffage, de ventilation dans sa chambre
  7. Requiert la permission d’un tiers pour répondre à des questions
  8. Subit une perte de poids inexpliquée médicalement
  9. Manifeste un changement brusque d’humeur
  10. Exprime son intention de se séparer (de son conjoint) ou de déménager
  11. Dit qu’on lui doit de l’argent, qu’il lui manque de l’argent
  12. Dit qu’on la maltraite
  13. Est incapable ou embarrassée d’expliquer ses blessures
  14. Présente des histoires répétitives de chutes inexpliquées
  15. Menace de se suicider ou souhaite mourir
  16. Présente des symptômes de dépression : insomnie, perte d’appétit, perte d’intérêt, pleurs fréquents

Si l’abuseur...

  1. Dépense plus d’argent qu’à l’habitude ou refuse de rendre compte de son administration
  2. Harcèle la victime
  3. Isole la victime
  4. Se plaint du comportement de la personne âgée
  5. Montre un comportement agressif (ex.: bris d’objet, colère, cris)
  6. Déprécie la victime
  7. Insulte la victime
  8. Réprimande la victime
  9. Se montre inutilement exigeant
  10. Menace la victime
  11. Critique constamment la victime
  12. Apparaît méfiant et soupçonneux face aux étrangers
  13. Refuse de laisser la victime seule avec un tiers
  14. Prive la personne âgée de nourriture et de soins requis
  15. Menace d’interrompre ou interrompt le service à domicile
  16. Répond systématiquement à la place de la personne âgée

VII. Quoi faire?

Ne pas se taire pour briser le cercle de la violence

Si vous êtes une victime...

  • Parlez de la situation avec un proche
  • Prévenez un membre de la famille, un ami et exposez la situation problématique

Si vous êtes un proche...

  • Parlez de la situation avec la victime; elle a besoin d’être soutenue, protégée. La victime peut parfois se sentir coupable de la situation
  • Clarifiez la situation, aidez à établir la séquence des événements, les faits et les personnes impliquées. Il faut établir l’urgence d’intervenir et connaître les suivis à donner
  • Prévenez une personne de confiance, pour établir la marche à suivre. Ne restez pas seul avec le problème

Si vous êtes une victime ou un proche...

  • Parlez de sa situation avec la victime
  • Signalez le cas à son médecin, à l’infirmière à domicile
  • Demandez l’avis du service social de votre quartier
  • Dénoncez le cas à un organisme de retraités
  • Prévenez les proches : un membre de sa famille, un ami et voyez ensemble ce que vous pouvez faire
  • Alertez la police, si vous jugez la personne âgée en danger
  • Consultez un avocat

Si vous êtes un intervenant...

  • Évaluez les ressources du client : communication, motricité, dépendance
  • Évaluez les ressources des aidants naturels et familiaux
  • Évaluez les contextes de risque en utilisant la Grille LISA (Liste des indices de situations abusives)
  • Respectez les procédures en cas de placement
  • Informez le client de ses droits et recours
  • Précisez le rôle de la famille, respectez le droit de choisir, recherchez des alternatives

Si vous coordonnez une équipe d’intervenants auprès des personnes âgées.

  • Identifiez les clients à risque élevé
  • Élaborez des procédures en situation d’abus
  • Brisez l’isolement des intervenants soignants, en créant des périodes de supervision
  • Instaurez des processus formels de suivis de cas en équipe

Si vous coordonnez une équipe de services à domicile.

Programme de prise en charge des situations d’abus et négligence dans les services à domicile

Phase d’identification, de dépistage / Phase de validation en équipe / Phase d’intervention / Procédure de signalement / Procédure de dénonciation

VIII. Ressources d’aide

© 2017, Réseau Internet Francophone "Vieillir en Liberté"