RIFVEL

Belgique

France

Québec

Suisse
Accueil

Les abus ou maltraitance infligés aux aînés dans les institutions

I. Objectifs

  • Connaître et reconnaître les abus les plus fréquents
  • Identifier les profils des victimes et des abuseurs
  • Percevoir les indicateurs fiables d’abus dans le comportement et l’environnement des victimes
  • Pouvoir choisir des actions adaptées à la situation et aux ressources de son environnement

II. Qui sont les victimes ?

  • Les abus majeurs (séquestration, assaut grave, viol) sont très rares
  • Les personnes en perte d’autonomie mentale sont les plus vulnérables
  • 36 % des professionnels disent avoir été témoins d’abus physiques
  • 81% des professionnels disent avoir été témoins d’abus psychologiques

II. Trois sources principales des abus en institution

Les abus sont liés:

  • Au personnel et aux directions
  • Aux aménagements et services
  • À l’organisation des soins

Abus exercés par le personnel des institutions

Abus physique
  • Coups, brusqueries, bousculades, rudoiements
  • Nourrir de force ou trop rapidement
  • Refuser des soins essentiels
  • Contention non justifiée (physique ou chimique)
Abus psychologique
  • Agression verbale, crier après la personne
  • Mépris, contrôle disciplinaire
  • Infantilisation, tutoiement non désiré
  • Menace, chantage, privations diverses, isolement
  • Débrancher les systèmes d’appel
Abus matériel
  • Facturation injustifiée de services
  • Contrôle de l’argent personnel
  • Procuration sans consentement éclairé
  • Vol de biens personnels
Négligence
  • Mal prodiguer les soins ou services requis
  • Ne pas répondre aux appels
  • Manque d’écoute et d’attention
  • Non-respect du rythme et de l’intimité

Abus liés aux aménagements et services dans les institutions

Au niveau de l’alimentation
  • Quantité insuffisante de nourriture
  • Qualité des repas: diversité, présentation, ajusté
  • Aide déficiente au service des repas
Au niveau de la vie quotidienne
  • Pas de loisirs diversifiés ou adaptés
  • Pas ou peu de sortie à l’extérieur
  • Pas de lieu pour recevoir en privé
  • Réglementation abusive des horaires et des sorties
  • Bains donnés par une personne du sexe opposé
Au niveau des conditions de vie
  • Fenestration, chauffage, ventilation éclairage inadéquats
  • Insuffisance d’accès aux bains
  • Pas d’espace prévu pour les fumeurs
  • Lits trop hauts ou mal adaptés
  • Espaces non adaptés aux divers handicaps
Au niveau des chambres
  • Mixité imposée des clientèles
  • Absence de consultation sur le choix du co-chambreur
  • Changement de chambre imposé ou sans préavis
  • Chambres trop petites, avec trop d’occupants

Abus liés à l’organisation des services et des soins

Continuité des services
  • Absence de l’évaluation régulière de la santé
  • Pas de suivis dans le plan d’intervention
    • Infirmier
    • Médecin
  • Pas de respect de l’intimité dans les soins
  • Pas de supervision durant la nuit
Qualité des traitements
  • Surmédication, modèle médical non adapté
  • Longue attente avant de recevoir des soins
Accessibilité des services
  • Peu de services de réadaptation
  • Longue attente pour des soins prescrits
  • Abandon, délaissement en signe de représailles

Respect des droits

  • Traitement sans le consentement éclairé
  • Administration forcée de médicament

III. Profil des victimes

  • 80 % sont des femmes
  • ...Ayant une grande dépendance
  • Des personnes souffrant de maladie mentale
  • Des personnes souffrant d’un handicap
  • Peu ou pas de visite de parents ou d’amis témoins des soins

IV. Profil des abuseurs et sources d’abus

  • Est un préposé au service des soins de santé
  • Est mal préparé à assumer la charge d’une personne dépendante
  • Manque de supervision
  • Travaille de façon isolée
  • Est soumis à d’autres facteurs de stress, tels l’alcoolisme, la toxicomanie, des problèmes de santé, des problèmes d’ordre social ou financier
  • Incompétence face à des clientèles ayant des pertes cognitives
  • Mauvaise organisation du travail
  • Épuisement, surcharge de travail (consécutifs à des réductions budgétaires)
  • Attentes irréalistes des soignants
  • Attentes irréalistes des directions à l’égard des soignants et des clientèles

V. Indicateurs d’abus

Dans l’environnement de la personne

  • Peu d’évaluation, peu de suivi sur l’état de santé des clients
  • Absence de supervision durant la nuit
  • La personne âgée
    • vit en réclusion évidente
    • apparaît négligée dans son apparence
    • sa chambre manque de chauffage, de ventilation

Dans l’expression de la personne

  • Pleure fréquemment
  • Menace de se suicider ou souhaite mourir
  • Dit qu’on lui doit de l’argent, qu’il lui manque de l’argent
  • Dit qu’on la brutalise, qu’on la maltraite
  • Apparaît effrayée, soupçonneuse
  • Exprime la volonté de quitter l’institution
  • Est incapable d’expliquer ses marques corporelles
  • A l’air calme à l’excès, somnolente

VI. Quoi faire?

Ne pas se taire pour briser le cercle de la violence

Les étapes d’un signalement d’abus

Les étapes d’un signalement d’abus

  • Écouter la victime, offrir son soutien
  • Aider à clarifier la situation d’abus en notant les faits, les sources d’abus, les témoins
  • Initier les démarches de signalement auprès des responsables
  • Accompagner la victime dans les suivis et vérifier l’application des correctifs

Si vous êtes une victime...

  • Parlez de la situation avec un proche
  • Prévenez un membre de la famille, un ami et exposez la situation problématique
  • Portez plainte au responsable des plaintes et à la direction de l’établissement ou faites-vous représenter par un proche
  • Signalez le cas au comité des usagers ou des résidants de l’établissement

Si vous êtes un proche...

  • Parlez de la situation avec la victime; elle a besoin d’être soutenue, protégée. La victime peut parfois se sentir coupable de la situation
  • Clarifiez la situation, aidez à établir la séquence des événements, les faits et les personnes impliquées. Il faut établir l’urgence d’intervenir et connaître les suivis à donner
  • Prévenez une personne de confiance pour établir la marche à suivre. Ne restez pas seul avec le problème
  • Avec son consentement, accompagnez la victime dans ses démarches de plainte auprès de l’établissement ou du service pertinent, ou offrez de la représenter

Si vous êtes un intervenant...

  • Parlez de la situation avec la victime; elle a besoin d’être soutenue, protégée. La victime peut parfois se sentir coupable de la situation
  • Clarifiez la situation, aidez à établir la séquence des événements, les faits et les personnes impliquées. Il faut établir l’urgence d’intervenir et connaître les suivis à donner
  • Informez le client et la famille de leurs droits
  • Observez régulièrement l’état du client:
    • Traces corporelles
    • Changements de comportement, d’humeur
    • Perte de poids
    • Décoder les plaintes non explicites

Si vous travaillez en équipe...

  • Identifiez les conditions de travail comme éléments de risques et apportez les correctifs
  • Constituez un groupe " non disciplinaire " d’évaluation et de partage (étude de cas)
  • Identifiez les aidants à risques et faites la supervision requise
  • Écoutez et investiguez les rumeurs de situations problématiques et soumettez les conclusions à l’opinion de votre groupe d’étude

VII. Ressources d’aide

VII. Recours

© 2017, Réseau Internet Francophone "Vieillir en Liberté"